Littérature

Love , be loved, leave, be left #Chronique

Titre : Love, be loved, leave, be left T.1

Auteurs : Io Sakisaka

Date de parution : 08/07/2016

Editions : Kana

Synopsis :

L’histoire de deux amies, Yuma et Akari, dont les visions de l’amour s’opposent. L’une est une romantique idéaliste tandis que l’autre est une adepte des choix pragmatiques et réfléchis. Leur route croise celle de deux garçons, Kazuomi et Rio, qui ont également une conception personnelle de l’amour.

Mon avis :

La première fois que j’ai vu ce manga c’était en parcourant le site livraddict, et puis une youtubeuse que j’adore, Bulledop (son blog), en a parler dans son top 10 conseil lecture pour l’été. J’ai trouvé que l’histoire était intéressante, alors je me suis dit pourquoi pas l’acheter lors de ma prochaine visite chez le libraire pour me faire mon avis, en plus j’ai besoin de frais pour cette été. Et c’est comme ça que Love, be loved, leave, be left s’est retrouvé dans ma mangateque et sur le blog.

On va donc suivre Yuna et Akari qui se rencontre totalement par hasard dans un métro. Et elles vont découvrir qu’elles sont voisines et vont devenir meilleures amies. Elles ont chacune leurs visions de l’amour et je dois dire que je suis du côté d’Akari pour la vision de l’amour. Pour moi on tombe plus facilement amoureuse que l’amour nous tombe dessus. Et oui comme Akari je ne suis pas partisane du coup de foudre et du prince charmant. Vous l’avez sans doute compris, sur les deux filles j’ai une petite préférence pour Akari.

Mais pour autant je trouve que Yuna a un petit quelque chose qui fait qu’on peut aussi s’attacher à elle… même si parfois j’ai envie de la secouer un peu pour lui dire « Déclare ton amour à ce garçon ! » Mais qui sait cela arrivera peut-être dans les tomes suivants…. Les deux héroïnes ont des styles et caractères différentes, Yuna est introvertie alors qu’Akari est extravertie. Mais elles sont franchement aussi attachante l’une que l’autre.

Niveau dessin je trouve que le style graphique est un classique pour un shojo. C’est joli à regarder mais pas non plus transcendant. Les visages des personnages sont bien fait, on arrive facilement à reconnaître qui est qui, mais il n’y a pas énormément de détail sur les décors, les paysages et les vêtements des personnages. C’est, pour moi, dessiné de sorte que le lecteur se concentre sur le personnage et son visage, plutôt que sur l’environnement.

En somme, c’est un très beau manga qui vaut le détour aussi bien pour l’été que pour le reste de l’année, avec des héroïnes attachantes, des garçons trop beau et une belle trame pour deux belles histoires.

Note : 18/20 Un premier tome extra avec une fin surprenante qui donne vraiment envie de savoir la suite.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s