Littérature

Calendar Girl Février #Chronique

Titre : Calendar Girl Fevrier couv18864196

Auteur : Audrey Carlan

Date de parution : 02/02/2017

Edition : Hugo Romance

Synopsis :

Mia se rend à Seattle où elle sera la muse d’un célèbre peintre français. L’amour sur toile, tel est le titre de l’œuvre du bel artiste avec lequel elle va partager ce mois qui sera riche en émotions. Il faut dire qu’Alec est surprenant dans son travail et qu’il a cette manie si sexy d’utiliser des expressions françaises lorsqu’il s’adresse à Mia.

Mon avis :

Pour une raison totalement inconnue, j’ai mis plus de temps à lire ce tome que le précédent. Deux jours contre une soirée… Pourtant la trame du livre me plaisait beaucoup plus que le mois de Janvier. En effet dans ce deuxième tome on retrouve Mia à Seattle en compagnie d’un séduisant artiste français. J’adore ce mec, il est tout ce que j’aime chez un homme. Il est grand, la peau halé, un peu romantique et en plus c’est un artiste. Je comprends pourquoi Mia flash sur lui.

On en apprend un peu plus sur Mia, car Alec la pousse dans ses retranchements pour faire ressortir les émotions qui se dégagent d’elle afin de créer sa collection L’amour sur toile. J’ai trouvé assez marrant que l’artiste parle quand même français parfois, même si c’est que quelques mots. Et j’ai surtout apprécié qu’on ne tombe pas dans le cliché du petit français…

Pour ma part, je pense que l’auteur essaie d’approfondir l’héroïne de la série en travaillant sur ses émotions et sur un part de son passé… On la voit également prendre des nouvelles de sa famille, ce qui est un plus comparer au premier. Mais pour autant je trouve que Mia n’est toujours pas assez développée. Et ne parlons même pas d’Alec. On ne sait pas d’où il vient, ni pourquoi il a choisi Mia plutôt qu’une autre fille en guise de muse. Tout ce qu’on a sur lui, c’est une description physique et quelques traits de caractères….

Pour les scènes osées, elles sont moins présentes ou juste mentionné. Ce que j’ai bien aimé c’est qu’Alec n’utilise pas le mot « baisé » mais « faire l’amour ». Je trouve que c’est une belle marque de respect pour Mia même si c’est un peu clicher du français qui, c’est bien connu ne « baise » pas mais « fait l’amour ».

Ce qui vraiment emmerder dans le livre, parce qu’à ce stade là ce n’est pas embêter mais emmerder, c’est que Mia passe son temps à se lamenter sur son amour pour Wes, d’ailleurs elle pète même un plomb sur lui à la fin alors qu’il n’y avait pas lieu. Tout le long du livre j’ai pensé, mais pourquoi tu l’as quittée si c’est pour le regretter tous les deux pages ! Pour une héroïne qui doit être forte, sûre d’elle et compagnie, elle est vachement indécise. Elle ne sait pas ce qu’elle veut et on a toujours l’impression qu’elle regrette son choix.

En plus au début du livre, en tout cas dans le mien, Alec est appelé Alex… Ce qui est assez déstabilisant, je suppose que s’est une faute de frappe vu qu’après il est tout le temps appeler Alec mais voilà c’est déranger et je pense que l’édition aurait pu remarquer cette erreur, surtout qu’elle se répète plusieurs fois.

Je suis déçu de la fin qui comme le premier tome se fini sur une lettre de Mia pour son client. L’héroïne n’est toujours pas assez développer et je ne parle même pas d’Alec. Mais dans son ensemble le livre n’était pas trop mauvais.

Note : 13/20  J’ai trouvé ce second tome, plus doux et moins porter sur le sexe que le premier mais de ce fait moins entraînant. Je vais lire le mois de Mars, que j’ai déjà acheté, et s’il ne relève pas le niveau je pense bien arrêter la série Calendar Girl.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s