Littérature

La librairie de l’île

couv72222021

Titre : La librairie de l’île

Auteur : Gabrielle Zevin

Date de parution : 04/05/2017

Edition : Pocket

Synopsis :

A.J. Fikry est libraire sur une petite île du Massachusetts, Alice Island. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il traverse une mauvaise passe. Il a perdu sa femme dans un terrible accident de la route; son commerce La Librairie de l’île enregistre ses pires résultats depuis sa création et il vient de se faire dérober une édition originale des poèmes d’Edgar Allan Poe. A.J. s’isole au milieu des épreuves et programmes de publication qu’il n’ouvre même plus, et cède aux sirènes de l’alcool, à leur promesse de repos et d’oubli. Jusqu’au soir où il découvre un couffin dans sa librairie. Un bébé que sa mère a abandonné là avec un mot : « Je tiens à ce qu’elle grandisse entourée de livres et de gens pour lesquels la lecture compte. » Investi de cette mission, A.J. entrevoit la possibilité d’un nouveau bonheur. Il se rapproche de la population de l’île, réserve un accueil plus chaleureux à une charmante représentante de chez Knightley, et retrouve la flamme qui l’a toujours animé pour les livres. Car la vie vaut bien qu’on s’accorde une seconde chance…

Mon avis :

Dans ce livre on trouve : de l’émotion, une histoire très humaine, de l’amour, de la tristesse, et surtout le sentiment de grandir.

Je n’avais pourtant rien misé dessus, bien au contraire, j’avais pensé que c’était encore un livre coup de tête, qui allait pourrir dans ma pal parce que je n’allais pas le lire car trop loin de mes lectures habituelles (ou je suis du genre en camper dans un style et pas en bouger) et pourtant… Boum ! Explosion d’émotions pour moi et gros regret de l’avoir juger trop vite.

L’histoire du choix de cette lecture est assez intéressante et sur un coup de tête total. La veille de mon départ pour mes vacances d’été, je suis passée au Furet du Nord pour aller chercher les lectures que je m’étais commandée pour mes deux semaines de repos à la Montagne. En me promenant dans les allées de la librairie à la recherche d’une lecture supplémentaire, parce que pour moi deux livres ce n’étaient pas assez, je suis tombée sur lui : La librairie de l’île. Après l’avoir survolé les premiers pages quelques secondes et avoir lu le résumé, je me suis dit « Ok coco, même si je ne pars pas à la mer, je t’embarque quand même dans ma valise pour les vacances ! ». Résultat une très agréable lecture que j’ai dévoré en une journée et demie.

J’ai été conquise par ce libraire, A.J, bourru et têtu, qui a perdu sa femme et son livre super rare, que l’on voit revivre quand une jeune étudiante décide d’abandonné, avant de se suicider, son bébé dans sa librairie laissé ouverte un soir de Décembre. Au fil du temps et des pages, on voit grandir Maya tout autant que A.J. Il change complètement, il devient plus humain, plus chaleureux et agréable.

Au fil du roman on voit naitre la magnifique relation d’A.J et Amelia, que j’ai trouvée très romantique et maladroit mais pas niaise pour autant. Au départ c’était très mal parti et pourtant petit à petit, on voit une étincelle naitre entre les deux personnes, une très belle étincelle qui finira par la plus belle des preuves d’amour.

Mais il n’y a pas seulement une magnifique histoire d’amour, il y a aussi le destin tragique de certains personnages qui m’ont profondément touché. Comme la révélation sur le père biologique de Maya,  sur l’histoire de la mort de sa mère et sur la profonde tristesse d’Ismay. Je dois dire que ma petite larme a coulé très facilement à ce moment du livre.

On arrive facilement à s’imaginer, voyageant dans les rayons de la librairie grâce aux descriptions très précises de l’auteur, et ceux surtout quand c’est avec les yeux de Maya qu’on la découvre. De plus, tout au long du livre, A.J nous fait découvrir des livres par le biais de petites notes qui donnent réellement envie de lire les livres mentionnés. Je pense d’ailleurs sérieusement lire des livres de E.A Poe car A.J en parle tout le temps et que cela semble vraiment bien.

Pour moi c’est une très bonne découverte, j’ai adoré les personnes, l’histoire légère et sans prise de tête, les lieux et en plus l’île à le même nom que mon prénom. C’est un détail infime mais notable quand même. Il y a des rebondissements jusqu’à la dernière page et je trouve ça vraiment cool.

Note : 17/20 Je recommande à tous les amoureux de la lecture. Mais ATTENTION il a un gros risque de torrent de larmes et de cœur fendu à la fin du roman

COUP DE CŒUR DE L’ETE 2017

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s