Littérature

Thorngrove #PLIB2020

Titre : Thorngrove couv64981608

Auteur : Cécile Guillot

Date de parution : 10 Octobre 2019

Edition : Editions Lynks

I.S.B.N : #ISBN9791097434373

Synopsis :

Thorngrove. Sa forêt d’épines. Son manoir abandonné. Sa légende noire. Ses jumelles maudites.

Lorsque Madeline débarque dans une petite ville du Wisconsin et s’intéresse d’un peu trop près à Thorngrove, un vieux domaine isolé, elle déclenche une d’événements de plus en plus inquiétants.

Et lorsque sa soeur est touchée, son comportement devenant de plus en plus étrange, Madeline se demande quelles forces obscures elle a bien pu réveiller…

Mon avis :

Cette année encore je suis jurée du PLIB. L’année dernière j’avais pris beaucoup de retard. Je n’avais lu presque aucuns des présélectionnés et pour les finalistes je m’y étais prise une semaine avant la fin des votes. Mais cette année je me suis dit que j’allais essayer d’avoir un peu d’avance… Jusque-là je n’ai lu que Thorngrove mais j’ai en ma possession 4 des 20 sélectionnés ce qui est pas mal je pense. Maintenant il faut que je lise les autres. D’ailleurs petite info, Thorngrove je l’ai lu le lendemain de sa sortie mais comme j’accumule le retard dans mes chroniques je poste mon avis seulement maintenant.

J’ai simplement adoré ce livre. Je l’ai dévoré en deux jours et encore c’est parce que je travaille sinon je suis sûre qu’en une seule journée je l’aurais terminé.

L’histoire est vraiment bien exploitée et très bien menée. On n’a le point de vu de Madeline et quelques courts passages de Meadow mais le point que je tiens à souligner c’est que l’on a également quelques passages des journaux des deux sœurs, Ophélie et Clémence. J’ai vraiment trouvé cela super intéressant car on ne reste pas figé sur l’action présente.

Le fait que l’histoire avance un peu sous forme d’enquête pour leur devoir j’ai trouvé cela très bien. Cela permet d’avancer de découverte en découverte en même temps que les personnages. J’ai aussi apprécié que l’on parle de la culture amérindienne, en plus c’est au cœur de l’histoire et cela change un peu. J’ai apprécié que l’auteur aborde des sujets importants comme le harcèlement scolaire, la différence, l’acceptation de soi et des autres, l’amour fraternel.

Par contre niveau horreur ce n’est pas trop ça… Enfin pour moi. Il y a quelques passages horrifiques mais je n’ai pas eu de frissons. Peut-être un peu de dégoût mais sans plus. Après je pense que c’est surtout une question de sensibilité propre à chacun.

Les personnages étaient vraiment bien développer. C’est quelques choses que j’ai beaucoup aimé. Les personnages ne sont pas sans fond, ils ont un caractère propre et qui aide à l’histoire.

Madeline est une adolescente en crise qui se retrouve catapulté dans une ville qu’elle n’aime pas. Je n’ai trop apprécié le personnage, elle était trop désinvolte, trop violente, toujours en colère pour de mauvaise raison. Après je sais que tout cela était nécessaire au développement du personnage ainsi qu’à l’histoire, donc je suis passée outre. Mais si je n’avais pas réussi à m’attacher à un autre personnage, je pense que je n’aurais pas autant apprécié ma lecture.

Meadow est une jeune fille assez étrange. Au début je n’avais trop saisi son handicap. Mais une fois qu’il fut révélé à demi-mot, je me suis dit que certaines choses étaient logiques. J’ai trouvé ce personnage très doux et très intéressant. J’ai été un peu déçu que ces chapitres ne soient pas plus grands, cela aurait pu être intéressant pour le développement du personnage et celui de l’histoire.

Blaine est un adolescent étrange et renfermé. Il a un passer assez trouble. C’est un peu un bad boy mais quand on se met à creuser un peu, on se rend vite compte que ce n’est pas vraiment le cas. C’est un personnage sympathique et doux malgré que la vie n’ait pas été tendre avec lui. Il apprécie beaucoup Madeline. J’aurais d’ailleurs aimé une love story avec elle mais je sais que le roman n’était accès dessus donc je me contenterais de l’imaginer. C’est sans aucun doute mon personnage préféré de l’histoire.

La plume de l’auteur ne m’est pas inconnue. C’est le second livre que je lis de Cécile Guillot. Enfin le premier que j’ai lu n’était pas un roman mais un roman graphique. Il y avait très peu de texte donc je suis heureuse d’avoir lu un livre plus conséquent. J’ai pu ainsi me faire un avis plus prononcé. Après je compte lire d’autres livres de l’auteur, car j’en ai quelques-uns dans ma pile à lire et ainsi me forger un véritable avis sur sa plume et son talent d’autrice.

Je garderais toujours de très bons souvenirs de ce roman. Il risque même de devenir l’un de mes livres favoris.

Note : 19/20 Un page-turner addictif et envoûtant qui nous plonge tout droit dans une légende urbaine sombre et inquiétante…

 

logoplib2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s