Littérature

Les délices de Tokyo

Titre : Les délices de Tokyocouv26130469

Auteur : Durian Sukegawa

Date de parution : 03/05/2017

Edition : Le livre de poche

Synopsis :

Pour payer ses dettes, Sentarô vend des gâteaux. Il accepte d’embaucher Tokue experte dans la fabrication de an, galette à base de haricots rouges. Mais la rumeur selon laquelle la vieille femme aurait eu la lèpre étant jeune, met la boutique en péril. Sentarô devra agir pour sauver son commerce.

Mon avis :

Ce livre avait fait l’objet d’un bookclub sur Livraddict il y a quelques mois et j’avais dit « ah non je n’achète pas de nouveau livre en plus je ne pense pas aimer ». Et le mois dernier c’était l’anniversaire de ma sœur qui ait aussi une mordue de lecture. En lui cherchant un livre dans le rayon livre de Leclerc pour accompagner son coffret soin que je lui avais pris chez Sephora, je me suis dit « Je vais lui prendre Les délices de Tokyo comme ça je saurais s’il est bien ou pas ». Et en fait je n’ai pas su attendre. Je l’ai lu avant de lui offrir, et je regrette de ne pas l’avoir lu plus tôt.

Dans ce livre on suit Sentarô qui après avoir goûté la pâte de haricots, qu’on appelle An, de Tokue décide de l’engagé dans l’échoppe sans en parler à sa patronne. Mais la maladie que Tokue a contractée durant sa jeunesse va venir compliquer sérieusement la situation, ce qui va amener Sentarô à prendre une dur décision. La fin de l’histoire est vraiment très triste. J’ai même repousé la fin de ma lecture au maximum pour ne pas avoir à découvrir ce qu’ils leur arrivent.

Je me suis beaucoup attachée à ce petit duo qui sur la fin devient un trio. Ce sont deux personnes qui ont vécu un long moment en-dehors de la société japonaise pour deux raisons différentes. Elles sont tous les deux dans le partage, dans la transmission. Surtout quand Tokue essaie d’apprendre à Sentarô à faire de la pâte de An. Les épreuves à surmonter vont les rendre plus fort et à la fois vide.

Le personnage de Sentarô est assez complexe. Son histoire est difficile, en plus il a des problèmes d’alcool. Il est beaucoup dans la réflexion, dans le questionnement et dans la remise en question. Les choix qu’il va prendre, vont même l’amener à devoir prendre des décisions qui seront un crève-cœur pour lui. Et aussi pour moi d’ailleurs.

Tokue quant à elle, est un personnage très très attachant. Son histoire et sa maladie m’a vraiment touché. J’en ai même pleuré. Avoir un destin tragique si jeune, ce n’est vraiment pas ce que l’on voudrait. Même si les maladies n’étaient pas les même, Tokue m’a beaucoup rappelé ma grand-mère décédée. Elle était douce et pleine de conseil comme Tokue.

C’est un récit très poétique, avec beaucoup de description. La plume de l’auteur est fluide et douce ce qui m’a procurée un agréable moment de lecture. C’était tellement léger que j’ai lu ce livre en quelques heures alors que je suis une tortue en lecture.

Les délices de Tokyo est une histoire qui fait grandir humainement. Cela nous apprend la vie, les difficultés et le travail acharné. C’est une histoire poignante sur les préjugés d’une maladie méconnue qui terrifie encore beaucoup de personnes, le tout sur un fond de pâtisserie japonaise.

Note : 18/20 Une histoire pleine de beauté et de douceur comme une pâtisserie japonaise !

COUP DE CŒUR DE 2018

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s